Extase

D’après Wikipédia,

L’extase de son étymologie grec veut dire « en dehors », et  « se tenir » : « être en dehors de soi-même », ce qui démontre bien le côté de non-contrôle de soi pour l’individu, être « transporté hors de soi-même » souvent caractérisé par un ravissement, une vision, une jouissance ou une joie extrême. L’extase peut être d’origine mystique ou survenir en d’autres circonstances.

trois différents types d’extases,

  • L’extase mystique, une extase peut être la conséquence de disciplines mystique où l’extase donne lieu à une vaste littérature qui recense de nombreux symboles, notamment dans les textes mythiques, religieux, philosophiques et poétiques.
  • L’extase sexuelle où l‘orgasme est parfois décrit comme une forme d’extase.
  • L’extase assistée où l‘usage de substances comme le LSD, la salvia divinorum et d’autres psychotropes hallucinogènes vise parfois à provoquer une extase.

De L’art,

J’ai choisi ce mot, simplement car l’extase, de mon point du vue personnel, est tout comme une forme d’art, une façon d’exprimer le bien-être de son corps, l’extase qui est également associée au désir.  D’ailleurs de nombreuses peintures ou le corps d’une femme en extase est souvent représentée par les artiste, comme Picasso, par exemple. L’année 1932, Le Versant Érotique de Picasso, une année ou il a énormément peint sa maîtresse de l’époque, Marie-Thérèse Walter, qu’il peint endormie ou en extase, comme on le voit dans l’une de ses toiles les plus célèbre : Le rêve. D’autres peintures ont été réalisées mais que l’on n’a jamais vues comme le corps nu. Le rêve est la toile la plus chère de Picasso jamais vendue, à un collectionneur américain, en 2013, qui l’a donc prêté au musée Picasso pour cette exposition de Paris (du 10 octobre 2017 au 11 février 2018).

picasso
“Le rêve”, Pablo Picasso (1932)

Et d’après une analyse la commissaire de l’exposition, Laurence Madeline, dans cette peinture, on pourrait voir qu’elle se laisse abandonner à ses rêves, à ses pensées et voir aussi que Picasso greffe aux rêves de la jeune femme alanguie son propre désir. Derrière l’appétit érotique de Picasso, derrière la femme, se cache surtout le désir de Picasso pour la peinture, par conséquent un désir qu’il explose dans ses toiles.
Une puissance de création qui nourrit et qui irrigue toute son œuvre.

(Source: Europe1, Wikipédia)

RADOUAN Prisca, BTSA TC2

 

 

 

 

Read 1 comment

  1. Pingback: Conseils d’améliorations | Phil'online LEGTA Jules Rieffel

Comments are closed.