Cerveau

Le cerveau est très important pour tous les êtres vivants en général, que ce soit pour les humains comme pour les animaux. Il fait parti de nous, sans lui nous ne pourrions pas vivre, avec le cœur ce sont les deux organes les plus importants de notre organisme. Le cerveau est tout de même bien plus complexe que le cœur. L’être humain a réussi à percer le mystère du cœur, mais en ce qui concerne celui du cerveau beaucoup de choses restent encore incomprises. Nous savons que notre cerveau transmets des messages à notre corps  via des terminaisons nerveuses et des signaux électriques pour le faire agir. Mais savons nous totalement de quoi notre cerveau est capable ? de quoi il est composé ? la fonction de chacune des parties qui le compose ? Beaucoup de questions peuvent se poser à son sujet.

Le terme cerveau provient de l’ancien français “cervel”, du latin “cerebellum” qui signifie petite cervelle. Enfin, c’est un diminutif du mot “cerebrum” qui signifie la tête, l’ensemble de la boîte crânienne.

Trois définitions de différents domaines :

La première du domaine éthique : “partie antérieure de l’encéphale des vertébrés, formée des hémisphères cérébraux et des structures qui les unissent”. Cette définition provenant du dictionnaire Larousse, explique clairement ce qu’est le cerveau et ou il est placé, c’est un définition plutôt scientifique.

La deuxième définition relève du domaine politique : “Centre de direction d’un organisme et/ou personne d’une grande intelligence”, provient du dictionnaire l’Internaute. Cette définition ne désigne pas le cerveau comme étant un organe du corps humain, mais comme une position occupée par une personne au sein de la société.

La troisième définition fait partie du domaine mental : “siège de l’intelligence, du jugement, de l’imagination et de la faculté mentale d’un individu” provient du dictionnaire l’Internaute. Ici nous sommes sur une définition plus axée sur les fonctions secondaires du cerveau, tous ce qui se rapporte à notre esprit.

Ces trois définitions désignent bien évidemment le même mot mais de manière différente. En effet, le terme cerveau peut être interprété de plusieurs façons et ainsi ne pas évoquer la même chose. Après, libre à chacun de comprendre et d’interpréter ce terme comme il le souhaite. Le mot cerveau ne fait pas penser à la même chose pour tout le monde.

Voici ci-après, un extrait du texte “L’énergie spirituelle” de Henri Bergson, datant de 1919 : “Celui qui pourrait regarder à l’intérieur d’un cerveau en pleine activité, suivre le va-et-vient des atomes et interpréter tout ce qu’ils font, celui-là saurait sans doute quelque chose de ce qui se passe dans l’esprit, mais il n’en saurait que peu de chose.” Ce que veut dire l’auteur dans cet extrait c’est que celui qui examinerait l’intérieur d’un cerveau pourrait connaître tout juste ce qui est exprimables en gestes, attitudes et mouvements du corps. Ce que l’état d’âme contient d’action en voie d’accomplissement ou simplement naissante, le reste lui échapperait, il ne pourrait pas le comprendre, ni même le voir, car le cerveau est complexe, il nous montre seulement ce que l’on a besoin de voir.
D’autre part, on peut dire que Bergson à prévu ce que font à présent les grands neurologues.

Voici deux synonymes du terme cerveau :

Encéphale : ensemble des centres nerveux contenus dans le crâne. Contrairement au terme cerveau qui ne désigne qu’une seule chose, celui d’encéphale regroupe le cerveau plus tout ce qui l’entoure, ses annexes.

Esprit : partie incorporelle de l’être humain, par opposition au corps, à la matière. Contrairement au terme cerveau qui désigne quelque chose de concret, esprit est beaucoup plus abstrait.

inintelligence” et “bêtise” sont deux antonymes du terme cerveau.

En ce qui me concerne, le cerveau me fascine, il est capable de tellement de choses qui peuvent à la fois être amusantes, intrigante et à la fois terrifiante. Le fait que même les plus grands scientifiques, les plus grands savants n’aient toujours pas réussis à percer tous les mystères du cerveau m’intéresse de plus en plus. Ce sont toutes ces choses incomprises qui m’attirent, pour certains l’inconnu fait peur, moi il m’envoûte. Alors oui, c’est intéressant le fait que l’on puisse bouger nos doigts, nos jambes ou bras sans qu’on formule explicitement l’ordre à notre cerveau de le faire. Tout cela se fait naturellement sans que l’on ai besoin d’y penser. Mais je suis sur, que chacun d’entre nous s’est déjà demandé comment fonctionnait notre inconscient, notre subconscient ou encore notre esprit. C’est comme si c’était une partie de nous que l’on ne pouvait pas contrôler, ou du moins pas sciemment.

Je ne sais pas si un jour, tous les mystères qui entourent le cerveau seront percés, arriverons nous à comprendre, expliquer dans sa totalité le fonctionnement et les capacité de notre cerveau; Allons-nous pouvoir contrôler tous ce qui se passe dans notre tête ? Même si je suis curieux de comprendre les différentes fonctionnalités du cerveau, je pense que si un jour on y parvient, rien de sera plus pareil. En effet, on saura enfin comment l’être humain fonctionne jusqu’à sa dernière transmission sensitive, mais on aura perdu cette attirance intrépide;

Aussi, comme pour nombre d’entre nous, je suis toujours en plein questionnement sur moi-même : ai-je vraiment envie de connaître de quoi le cerveau humain est capable ? ai-je réellement besoin de comprendre ? et pourquoi ? Autant de questions qui, même dans plusieurs années ne seront pas résolues sans que cela ne me pose soucis.

Bioéthique et manipulation de la mémoire

Cette image provient du site internet “ rein formation.tv ” et elle date de 2015.

J’ai choisi d’illustrer ma note par cette image car pour moi cette photo illustre clairement toute la complexité du cerveau et combien il est difficile de le comprendre. Sur cette photo, on peut observer des points lumineux dans le cerveau d’un homme. Les plus gros points représentent les terminaisons importantes du cerveau assurant des fonctions essentielles à notre survie. Sur l’image, il y en a trois ou quatre de visibles, mais bien évidemment le cerveau on contient beaucoup plus. Puis, les points lumineux plus petits représentent à mon sens, toutes les parties de notre encéphale qui sont moins essentielles mais tout de même nécessaire pour notre équilibre vital.

 

BONNET Tom

Read 1 comment

  1. Je pense que vous pouvez trouver une amorce plus percutante. Revoir les verbes : souvenez-vous que Monsieur Bescherelle est votre meilleur ami 😉
    Le contenu est bien, avec des qualités de méthode. D’accord pour la distinction entre les connotations (= les définitions du dictionnaire) et les interprétations. Mais soignez la mise en page, la typographie.
    Pour la citation, bien choisie, évitez la paraphrase. Voir plutôt que Bergson a prévu ce que font à présent les neurologues !
    L’écrit argumenté, le travail autour des synonymes : c’est personnel, pertinent, intéressant à lire. Je vous conseillerais, pour le compléter et l’enrichir, de faire des liens interactifs vers les fiches déjà existantes sur ce domaine. Il y en a beaucoup : mémoire, esprit, inconscient, ça… Appuyez-vous sur ce travail déjà présent, faites-y référence, discutez-le…
    N’oubliez pas non plus de donner la source précise de l’image : adresse URL, date, nom d’auteur. Et signez votre travail : soyez fier du travail réalisé, car il y a de quoi !
    Continuez ! et à jeudi 🙂

Laisser un commentaire