Éphémère

 

On dit souvent que chaque chose est éphémère. J’ai choisi ce mot car il est très souvent employé mais sait-on la signification profonde et l’origine de l’éphémère ? Cet article ne durera qu’un instant et disparaîtra un jour mais, il est intéressant de se consacrer à cet instant.

       Les choses les plus belles comme un coucher de soleil ne sont bien qu’éphémères.

 

Ce mot vient du grec ancien ἐφημέριος, ephếmerios (« qui ne dure qu’un jour »)

 

DÉFINITIONS D’ÉPHÉMÈRE :

∗ Qui ne vit qu’un jour, un temps très court. larousse.com

Qui dure peu de temps, qui s’échappe, qui ne fait que passer. cnrtl.fr

∗ Qualifie tout ce qui n’a qu’une très courte durée. le-dictionnaire.com

 

Une chose éphémère se définit donc comme quelque chose de passager, qui ne reste qu’un temps définit et n’a qu’une courte durée avant de disparaitre.

 

HISTOIRE :

Éphémère est un mot qui vient du grec et dans lequel on retrouve les éléments épie, qui signifie « pendant », et hémère, qui signifie «jour». On a initialement employé le mot pour parler d’une fièvre éphémère, autrement dit qui dure un jour. Par extension, l’adjectif éphémère qualifie une chose qui dure très peu de temps.

 

CITATION :

“Nos actes ne sont éphémères qu’en apparence. Leurs répercussions se prolongent parfois pendant des siècles. La vie du présent tisse celle de l’avenir.”

Gustave LE BON, Hier et demain (Pensées brèves), 1918

 

Gustave le Bon dans cet extrait met en avant que toute chose est éphémère. Seulement il appuie son raisonnement sur le fait que même si nos actes nous paraissent inopportuns sur le moment puisqu’ils ne durent pas, ils peuvent toujours avoir des répercussions. Selon Le Bon, la durée d’une chose éphémère peut donc se rallonger en fonction des conséquences de nos actes. Ainsi une action faite sans réfléchir et qui ne dure qu’une fraction de seconde peut très bien provoquer de lourdes conséquences (tel que le décrit l’effet papillon).

Gustave le Bon démontre ainsi que chaque fois fait dans le présent possède une incidence sur le futur. Dans sa phrase, le présent et l’avenir sont reliés par le verbe “tisser” ainsi cela met l’accent sur l’important du présent sur le futur, que celui-ci le “fabrique” en quelque sorte. Il est donc bon de penser que même si chaque chose est éphémère, dans le fond, elle peut rester ancrée selon la façon de comment elle est transmise. Gustave le Bon enseigne qu’il est important de réfléchir à nos choix d’aujourd’hui pour fonder notre avenir.

 

Synonymes :

∗ Momentané

∗ Précaire

Quelque chose de momentané ne dure que sur le moment, la seconde et est bref. Quelque chose d’éphémère peut durer plus qu’un moment, cela dépens de l’échelle que l’on fait sur cette chose (ex: L’homme est un être éphémère par rapport à la création de la Terre).  De plus, on ne peut pas définir l’éphémère comme quelque chose de précaire. Un acte peut être éphémère sans être incertain, on peut faire des choix en fonction de ce qu’ils vont nous apporter à l’avenir, dans cette situation l’acte est éphémère mais sa conséquence prévisible.

 

Antonymes :

∗ Éternel

∗ Interminable

 

Interprétation personnelle :

Le mot éphémère s’emploie beaucoup dans les textes philosophiques ou dans la poésie pour exprimer l’idée que ce qui est désigné ne durera pas. On le retrouve notamment en parlant d’un amour “éphémère” qui est impossible, ne vas pas durer. Le terme éphémère porte un rapport aux rêves, puisque ceux-ci n’apparaissent que lors du sommeil, le fait qu’il s’y passe des choses qui n’ont aucune réelle incidence sur la réalité montre bien le sens du mot éphémère. On trouve cette idée d’éphémère à n’importe quel moment de notre vie, bien que celle-ci le soit aussi. L’imagination nous fait inventer des choses qui pour la plupart ne se passeront jamais et ces idées n’apparaissent qu’un instant dans notre vie avant de disparaitre complètement sans même que l’on s’en souvienne. Ainsi, l’éphémère ne porte-t-il pas un caractère psychique selon ces idées venant de l’imaginaire et des rêves ?

 

Time

by Sylar113, 2014

 

Cette image correspond bien à l’idée principale que l’on associe à l’éphémère : le temps. La vie s’écoule avec le temps et comme toute chose, elle possède une fin. L’image marque l’importance des choses et de leur beauté qui s’amenuise à mesure que le temps passe. L’image est découpée en 4 parties. Sur la première partie, la lumière est brillante, très chaleureuse et éclaire la scène, on peut comparer cette partie comme un début de vie, les fleurs sont à peines écloses et l’ambiance est très mystique. Dans la 2ème scène, il y a déjà cette ambiance de changement avec les pétales qui s’envolent, la lampe qui marque une brisure et est éteinte mais toujours avec beaucoup de lumières, cette fois grâce au soleil. On remarque que l’horloge change d’heure telle une journée qui s’écoule. La beauté de la scène n’est qu’éphémère selon la 3ème scène ou la tasse est fissurée, la pluie vient casser l’ambiance chaleureuse, on trouve des toiles qui viennent vieillir les objets et seulement l’horloge est mise en avant avec cette horaire 00: 00 qui marquent la fin de la journée. C’est ainsi qu’on arrive à la dernière image ou toute la beauté de la première scène disparue. La vie semble avoir quitté le tableau et tout se brise. Les objets sont fracturés, les aiguilles de l’horloge cassées, et les arbres morts. L’histoire que raconte cette image montre bien que chaque belle chose possède une fin et à travers ces objets, ces plantes on retrouve ce message que notre vie est simplement éphémère, qu’il faut en profiter puisque tout ne peut pas durer. L’image du cercle de la vie et du mot éphémère se complète le mieux.

 

Sarah. D

 

Read 1 comment

  1. Très agréable à lire, complet.
    Mais avez-vous remarqué que, dans la définition du CNRTL, il y a un verbe en plus : “qui s’échappe” ? c’est peut-être à commenter…
    Attention à bien distinguer les verbes et les adjectifs : “on définit” mais “le nom, défini ainsi…” De même, 2-3 erreurs de grammaire à corriger (le reste est très fluide et fonctionne bien). Prenez le temps de bien rédiger : pas d’abréviations comme “ex” mais : “Par exemple,…”
    Article par ailleurs très complet et personnel, vraiment intéressant : bravo !

Laisser un commentaire