Caricature

Caricature

 

JUSTIFICATION :

Si j’ai décidé de vous parler de ce terme aujourd’hui, c’est que certains évênements passés m’ont fortement choqués et m’ont fait me rendre compte que aujourd’hui, plus que n’importe quand, le monde a besoin de voir ce qu’est vraiment une caricature.

Ces derniers temps, plusieurs actes criminels se sont produit envers cet art, cette liberté d’exprimer nos opinions. Pour moi, ceci n’a pas à avoir lieu en effet, les caricatures sont une sorte de métaphore moderne qui, par l’humour, cherche à montrer le bien et le mal des choses qu’elles jugent. En aucun cas, selon moi, une caricature doit engendrer des actes criminels par le simple faie qu’une critique négative est été posée.


ÉTYMOLOGIE :

Le nom caricature provient de l’italien “ caricatura “dérivé du participe passé de caricare « charger » avec le suffixe -ura, et pour notre mot français du  suffixe -ure.


DÉFINITIONS :

D’après le CNRTL : Portrait en charge, le plus souvent schématique, dessiné ou peint, mettant exagérément l’accent, dans une intention plaisante ou satirique, sur un trait jugé caractéristique du sujet.

D’après le dictionnaire LAROUSSE : Représentation grotesque, en dessin, en peinture, etc., obtenue par l’exagération et la déformation des traits caractéristiques du visage ou des proportions du corps, dans une intention satirique.

D’après l’internaute : Dessin mettant en exergue les défauts physiques d’une personne.

Dans ces trois définitions on observe bien que le mot caricature désigne une représentation satirique du sujet, c’est la plus part du temps un dessin mais ça peux aussi être une peinture. On peux donc dire que la caricature est un art qui vise à modifier le réel en accentuant un défaut ou un préjugé.


CITATION:

“Le monde est une caricature perpétuelle de lui-même ; à chaque instant il moque et contredit ce qu’il prétend être.”

De George Santayana philosophe américain, du XIX et XX siècle  “Soliloques en Angleterre” 

Dans cette citation le monde renvoie à toute les personnes vivantes et ainsi Santayana évoque le fait que l’Homme critique les autres alors que nous sommes tous semblables. Ainsi, ce philosophe veux nous dire que à chaque instant où nous nous moquons des autres nous nous moquons de nous même.


SYNONYMES :

Parodies : Une imitation est une imitation burlesque d’une oeuvre par exemple. Ce mot est aussi définie comme une contrefaçon grotesque.

Charge : Ce mot est aussi un synonyme de caricature, il désigne ce qui outre le caractère de quelqu’un pour le rendre ridicule ; exagération comique.

Ces deux mots on des sens très proches, en effet ils sont tout deux définie par le comique et une modification du réelle. Cependant contrairement à une caricature ces deux mots ne sont pas un dessins ou une peinture mais plutôt de l’oral comme un jugement ou dans une pièce de théâtre. Le mot charge dans ce sens là m’était inconnu il me semblait donc intéressant de le partager car je ne pense pas être le seul à ne pas connaitre ce mot dans ce sens.

 


ANTONYMES :

Flatterie : Louange faite de façon intéressée. (Internaute)

Idéalisation : Glorification exagérée, basée uniquement sur l’idée que l’on se fait d’une personne ou d’une situation. On envie une apparence qui n’est pas toujours la réalité.(Internaute)

On observe bien que ces deux antonymes sont contraires au sens de caricature qui vise à critiquer quelqu’un ou quelque chose. En effet, ces deux antonymes sont plutôt des glorifications du sujet. Ils visent plutôt à faire ressortir le point positif de ces derniers même si ce n’est pas vraiment existant. En effet, ces termes sont souvent dûs à la notion du paraitre qui n’est pas réel.


INTERPRÉTATION PERSONNELLE :

La France est considérée comme la nation professionnelle de la caricature et cela est notamment dû à la liberté d’expression qui est une notion qui tient très à coeur aux français. Cependant depuis plusieurs années la caricature fait polémique, certains actes terroristes ont visé à atteindre cette liberté d’expression en s’attaquant aux caricatures. Je pense que la caricature est une bonne définition de la liberté d’expression cependant chaque chose à ces limites, je veux dire par là que toutes les choses ne se disent pas et pourtant les artistes de la caricature se permettent beaucoup de sujet qui certes ne méritent pas ces actes terroristes mais qui devraient cependant être limités. La caricature reste pour moi une bonne façon de dénoncer certaines choses en mettant ça sur le dos de l’humour, il m’arrive même parfois de lire plusieurs caricatures comme le “Canard enchainé” ou même “Charlie Hebdo” et d’en rire. Ce terme est pour moi un exemple du pouvoir des mots et de l’art en général, en effet on voit bien que les mots touchent les gens et les font réagir je pense que la caricature apporte beaucoup à notre société mais elle devrait être un peu plus limitée. Cependant limiter la caricature serait comme une sorte d’atteinte à la liberté d’expression qui ne serait donc plus vraiment libre ?


ILLUSTRATION :

Source: https://www.humeurs.be/2020/10/samuel-paty-le-combat-pour-la-liberte-dexpression/

J’ai choisis cette image car il y a peu de temps, le 16 octobre 2020, un acte des plus horribles à été commis sur un professeur qui expliquait simplement ce qu’était la caricature et la liberté d’expression à ses élèves. Il me semblait vital de parler de ce moment pour ne pas oublier; de plus la religion est la plus part du temps dessinée en caricature. Sur cette caricature on peux observer sur le tableau un dessin de trois représentant religieux differents qui perdent leurs têtes par un coup de craie qui symbolise la liberté d’expression et ainsi la caricature. Je pense que un grand nombre de personnes pense que la caricature n’est pas égale envers tout le monde et ne vise par exemple qu’une seule religion, et bien ceux qui pensent ceci on tord la caricature ne vise aucun sujet sujet en particulier et encore moins une religion. La caricature est utilisée par un grand nombre de personnes qui n’ont pas tous les mêmes idées et ainsi cette art critique un peu tout ce qui peux être critiqué comme la religion, la politique, l’économie, des sociétés. Au XXI ème siècle la force des mots et de l’art est plus forte que jamais car elle est fortement accessible par tout le monde. La caricature sert juste à une personne ou à un groupe de personnes d’exprimer, de partager au monde ce qu’ils pensent et en aucun cas cela devrait engendrer de terribles actes comme le terrorisme qui cherche à limiter, par la violence, la liberté d’expression.

Yanis LACHUER, TERM G

 

Read 2 comments

  1. Amorce efficace : on vous sent concerné par cette question.

    Pas d’étymologie latine ? Cela m’étonne…

    Définitions bine choisies, mais à mettre entre guillemets. Le commentaire est pertinent, mais vous m’avez annoncé avoir corrigé les erreurs de grammaire, hein 🙁 SOS dictionnaire et Bescherelle !

    Date de la citation ? Vous faites un contresens dans l’interprétation. Partez de la grammaire.

    Intéressant, le propos sur “charge”, même s’il faut toujours et encore faire un effort en grammaire : accords, ponctuation. C’est essentiel pour gagner en clarté.

    Plein d’idées intéressantes, dans l’argumentaire, mais les problèmes de grammaire rendent le propos souvent confus. Quelles limites posez-vous ? Précisez et justifiez. Je vous conseille de lire le discours de Richard Malka, publié dans “Le Monde” en décembre. Je peux vous l’envoyer en PJ, sur demande (on l’étudie en AVE).

    Même remarque pour l’illustration : c’est intéressant, mais pas assez clair. Prenez aussi le temps de décrire la caricature que vous mettez.

    Bon travail et bonnes vacances !

  2. J’ai commencé à lire le début, mais dès le premier paragraphe, après l’article non relu sur la “laïcité”, et la fatigue de la semaine, j’avoue ne plus pouvoir résister à tant d’erreurs de grammaire. Contactez-moi dès que vous aurez fait une relecture sérieuse et une correction qui permette la lisibilité de ce travail, et je pourrai vous en faire un retour.

Laisser un commentaire