Voici des conseils d’amélioration pour les articles publiés. Je vous rappelle que vous pouvez les corriger autant de fois que vous le voulez, afin d’atteindre le 20/20 !

sens : amorce pertinente. C’est chouette, la prise à partie du lecteur ; mais que vient faire la sangsue ? Revoir la 1ère  phrase de l’étymologie : c’est le mot “sens” qui est apparu au XIè ? – Ajouter une autre définition et bien structurer la comparaison : “également” ne se met pas en début de phrase, par exemple. – Qui est Michel Molhérat ? Sa phrase est un chiasme, une syllepse et l’association d’homonymes. Vous faites un contresens au début de l’interprétation, et c’est plutôt la 2ème : il évoque un langage créé par les douleurs physiques. Je ne pense pas que ce message soit volontaire. C’est au contraire inconscient. Pourquoi une 2ème citation ? En choisir une. De même, qui est Bruno Chenu ? Pourquoi ne pas choisir des citations de philosophes, que vous pourriez utiliser dans une argumentation ? – Impeccable sur les synonymes, sauf le “champ” avec un “s” (?)… – L’exemple de la guerre par rapport au mot choisi est pertinent. Pas besoin de “selon moi” (oral). Mais on aimerait plus de questionnement, de nuances, d’autres arguments… C’est à compléter. -Illustration bien choisie. Commentez le dessin du labyrinthe. Donnez vos sources : adresse URL, date du dessin. Est-il de ce medium dont vous parlez ? – En somme, un bon travail de départ, à peaufiner pour obtenir un excellent résultat : continuez ! Lire la suite...

J’ai corrigé en priorité vos plans détaillés et reviendrai dès que possible pour donner des conseils d’améliorations sur les articles que je n’ai pas encore commentés. D’ici là, notez la date limite pour corriger les articles : mardi 26 février. Et revoyez tout ce qui relève de la correction de la langue (accord des verbes avec les sujets, etc) – pour cela, vous n’avez pas besoin de moi… Bon travail !

Ouf. Fin de la procrastrination ! et suggestion d’article, si quelqu’un n’a pas encore publié le sien : genre. On est en plein dedans, avec les circassiens qui viennent discuter avec nous. Une fiche sur cette notion serait vraiment chouette. Dites-moi si cela vous intéresserait…

Retour sur les articles du 2nd trimestre :

traitement : amorce percutante, mais un peu trop orale. – C’est bien sur les définitions, même si une 3ème, peut-être plus professionnelle (agricole ?) serait bienvenue. – Nickel sur les synonymes-antonymes. Mais la citation est assez ironique, or vous l’expliquez de façon très sérieuse. Analyse à revoir. Je crois que Sartre est en train de se parler à lui-même (à vérifier dans le livre). – Joli pilulier 😉 Interprétez la prise de vue (contre-plongée, quel effet produit ?). – Argumentaire un peu court. On s’attend à revoir ce qui figure dans l’amorce, en plus détaillé. Questionnez le mot et sa polysémie. Enlevez les “pour moi” trop oraux : à remplacer par des connecteurs logiques. – Bon travail ! Lire la suite...

Retour sur les articles du 2ème trimestre :

principe :  garder l’argumentaire pour la suite et introduire en donnant une raison précise au choix du mot. – Bien soigner la mise en page : les définitions doivent être plus lisibles. Ce serait pertinent de donner celle du CNRTL, dictionnaire à pratiquer le plus possible : “Reverso” est un outil de traduction, pas vraiment un dictionnaire. – Analyser davantage la citation de Gandhi, en évitant de la traduire (elle est déjà en français). Que supposent les mots employés ? Pourquoi la religion pose-t-elle des principes (voir la notion de “dogme” vu en cours de bioéthique) ? La métaphore de la 2ème partie de la phrase vient de Platon. – Ne pas confondre “le moral” et “la morale”. Je pense que c’est de ce deuxième mot que vous voulez parler. – Votre argumentaire est pertinent : à compléter en faisant le lien avec le début. A nuancer aussi. C’est paradoxal de poser l’objectivité comme un principe ; et pourtant, c’est ce que font les journalistes. – Nickel pour l’illustration et son commentaire, même s’il faut faire une relecture attentive : trop d’erreurs de grammaire. Donnez aussi l’adresse URL de cette illustration. – Bon travail ! Lire la suite...

Voici les retours sur vos articles, afin de vous permettre de faire les améliorations nécessaires pour obtenir la meilleure note possible !

Soignez en particulier la grammaire : je n’interviendrai pas pour corriger votre publication à votre place… soyez davantage rigoureux, afin de gagner en clarté.

Conseils d’amélioration pour chaque article, dans leur ordre d’arrivée :

honnête : justification qui sonne juste, même s’il faut bien accorder les adjectifs aux noms. – L’étymologie, les définitions sont bien amenées. C’est méthodique et efficace. – Revoir cependant l’analyse de la citation de Churchill. Il avait un humour particulier… Ne le prenez pas au 1er degré : il fait toujours des jeux de mots (je pense qu’il appelait ça le “splitz”). Voir quelle est la figure de style. L’honnêteté est une valeur, “avoir raison” est un jugement. Interprétez. – Impeccable pour les synonymes et les antonymes. – Revoir l’argumentaire : enlever les “pour moi”, “je pense” : c’est de l’oral. A l’écrit, il vaut mieux mettre des connecteurs logiques. Cherchez aussi à nuancer vos idées : n’existe-t-il pas une limite pour l’honnêteté ? Pensez à la pudeur, par exemple. Peut-on (doit-on) être honnête tout le temps, avec tout le monde ? Si vous avez étudié le Misanthrope de Molière, vous pouvez évoquer le personnage d’Alceste qui ne respecte par la bienséance de l’honnête-homme du XVIIè, en étant trop honnête. Définissez bien les termes employés : c’est-à-dire, autrement dit… – L’illustration est bien choisie, mais il faut en donner les références précises : date, adresse URL (est-ce un site de psychologie ?). Allez au bout de votre interprétation. Attention aussi à l’écriture de “quand” (il n’y a que l’expression “quant à” avec un T) – Je vous félicite pour la méthode dont vous faites preuve d’emblée, et vous invite à poursuivre ce bon travail ! Lire la suite...

Voici des conseils d’améliorations pour les fiches publiées cette semaine. De façon générale, pouvez-vous ajouter des mots-clefs, afin d’enrichir le nuage de mots créé par Pierre Troulet ? Voici donc mes conseils pour aller vers le 20/20, dans l’ordre de publication des articles :

relativisme : euh… une introduction engagée, affirmée, mais, comment dire… pas très compréhensible… Faire simple. Soigner aussi la mise en page : l’article n’est pas très agréable à lire. Faire des rubriques, que l’on sache où l’on en est. C’est très bien pour l’étymologie. Mettre les définitions entre guillemets et ne pas utiliser les guillemets de mise à distance : si on a besoin de mettre à distance un mot, ou de le prendre avec ironie, avec les pincettes des guillemets anglais, c’est que le mot ne convient pas. Qu’entendez-vous par “l’aspect idéal au sens de l’idée” ? A nouveau, cherchez la clarté et la simplicité. L’immatérialisme ne s’oppose pas au relativisme. Voir plutôt les termes autour de la certitude… Kant ne risque pas d’être “le porte-étendard” d’un terme qui n’existe pas à son époque ! Attention à vos sources… Citation intéressante. A davantage interpréter : quel problème cela pose exactement, ce relativisme ? Sur quoi repose-t-il ? Au départ, c’est quand même un refus de l’élitisme (tiens, un terme qu’il serait pertinent de traiter) ; pourquoi ces effets pervers dénoncés par votre auteur ? – Est-ce utile d’écrire “pour ce qui est de mon point de vue, je pense que” ? Pourquoi en venez-vous à parler de “nos dirigeants” ? Que viennent-ils faire dans cette question du relativisme ? Cette notion ne relève pas de la philosophie politique, plutôt de la notion de “vérité”, soit du domaine de la métaphysique. Votre réflexion par ailleurs est intéressante, mais mériterait de devenir plus logique (des connecteurs logiques à la place des incessants “je pense que”) et plus nuancée : tenez compte de la critique du philosophe que vous avez cité. Image bien choisie, bien analysée. Mais il manque les sources et, surtout, votre signature : soyez fier du travail accompli et revendiquez-le ! Lire la suite...

Pour vous faire patienter entre 2 corrections laborieuses de vos publications (mon ordinateur est un dinosaure datant d’avant la domestication), un petit air de Rameau, interprété par l’un de mes musiciens préférés :

Conseils d’améliorations pour vos fiches, par ordre d’arrivée sur le blog. Rappel : vos corrections doivent être faites au plus tard le jeudi 30 mai à 23h59. Je note les articles le vendredi 31 mai.

fin : chouette amorce ! à garder. – Comparez vos 3 définitions et faites un effort de mise en page, pour que la lecture soit plus agréable. – Étymologie claire,efficace. – C’est pertinent,  pour les synonymes. Mais vous faites une erreur avec le connecteur logique “aussi” : employé dans une phrase, il a le sens de “de plus”, mais employé en début de phrase, il a le sens de “ainsi”. – Qui est Charles Rollin ? Charles est-il son prénom ? Si oui, à ne pas employer pour en parler. L’analyse est juste mais à préciser. Rollin s’appuie sur l’anthropologie d’Aristote. – L’argumentaire manque de clarté. – Pour l’illustration, donnez vos sources. Et rappelez-moi qui était votre prof de français l’an dernier, que je lui envoie une réclamation grammaticale : quoi ?! un élève de Terminale qui ne sait pas conjuguer le verbe “choisir” au passé composé ? Utilisez le conjugueur du Bescherelle. Décrivez l’image avant de l’interpréter. – Signez votre travail : soyez fier de ce que vous avez fait… – Bon travail ! Lire la suite...

Je suis fan des petits dessins de Lily 🙂

Conseils d’améliorations sur vos articles. De façon générale, les uns et les autres, je vous donnerais le conseil suivant : citez vos sources et signez… Conseils particuliers, dans l’ordre d’arrivée des articles :

hasard : une introduction particulièrement percutante, mais attention à la grammaire. Étymologie, définitions, synonymes, antonymes, c’est impeccable. Ouf, j’ai qqch à dire arrivée à la citation: grammaire attention ; titre à souligner. Ce qui peut être intéressant avec ce choix de citation, c’est que ce vers est issu d’une tragédie.  Or, la tragédie est fondée sur l’absence de hasard : le destin… Dans votre point de vue personnel, je trouve paradoxal d’affirmer que le hasard dirige tout… Attention à l’expression “maître de son destin”. Qq mots à chercher dans le dictionnaire… et de la grammaire à revoir, comme le discours indirect, revu en cours de français. Dans “Jacques le fataliste”, le Capitaine est une caricature : les aventures de Jacques sont bien l’inverse de ses affirmations philosophiques. C’est une très bonne référence par rapport à cette question, mais à mieux exploiter. Dans l’ensemble, la réflexion esquissée est pertinente, mais à retravailler pour la nuancer, en précisant le sens des mots. – Pour le tableau : vous dites que “ce tableau reflète l’idée que chaque action est liée à une intervention divine ou supérieure avec ici l’intervention de la déesse Rome.” : qu’est-ce qui justifie cette interprétation ? Faites une analyse technique de l’oeuvre. Vous l’avez prise sur le site de l’un de mes amis, Robert, un dynamique prof de latin dans le Sud… 🙂 – Signez votre article : soyez fière du travail réalisé ! Lire la suite...

Conseils d’améliorations pour l’article, tenez-en compte d’ici au 30 mai !

masque : une amorce très bien problématisée, mais revoir la grammaire. Formulation de questions : on inverse le sujet sous forme pronominale, sauf lorsqu’on a utilisé “est-ce que”. – Solides analyses des significations, et c’est bien présenté ; mais comme c’est un peu long, je vous propose de mettre la série de masques soit en introduction de la fiche, soit en illustration. – Superbe citation de Rousseau. Il manque juste le sens du pronom “il” : c’est Emile, l’enfant dont Rousseau imagine l’éducation dans son traité. Il recommande donc de lui apprendre la lucidité, etc (reprendre votre analyse pour le reste). – Très bien pour les synonymes et antonymes, avec une qualité d’expression qui est vraiment plaisante. – L’argumentaire pourrait être nuancé. Essayez d’éviter les facilités du type “mettre des mots sur nos maux”. Posez des questions. N’aviez-vous pas lu “L’Ecole du mystère” l’an dernier ? revenez-y. Pensez aussi au courant baroque.  – La photo figure déjà 3 ou 4 fois sur le blog abécédaire. La liste des masques de théâtre est beaucoup plus intéressante, moins psychologique. Le masque prend sens et désigne un rôle. cela ne vous empêche pas de garder votre phrase-choc finale, qui interpelle votre lectorat. – Bon travail ! Lire la suite...