Questions sur le texte de Pascal

Justice, force.

Il est juste que ce qui est juste soit suivi ; il est nécessaire que ce qui est le plus fort soit suivi.Il est juste que ce qui est juste soit suivi ; il est nécessaire que ce qui est le plus fort soit suivi.La justice sans la force est impuissante ; la force sans la justice est tyrannique. La justice sans la force est contredite, parce qu’il y a toujours des méchants. La force sans la justice est accusée. Il faut donc mettre ensemble la justice et la force, et pour cela faire que ce qui est juste soit fort, ou que ce qui est fort soit juste.La justice est sujette à dispute. La force est très reconnaissable et sans dispute. Aussi on n’a pu donner la force à la justice, parce que la force a contredit la justice et a dit qu’elle était injuste, et a dit que c’était elle qui était juste.
Et ainsi, ne pouvant faire que ce qui est juste fût fort, on a fait que ce qui est fort fût juste. Lire la suite...

Neutralité

J’ai choisi le mot “neutralité” parce qu’il représente mon objectif c’est-à-dire je cherche à être neutre face à l’inconnu. Mais si l’on ne connaît pas les différents sens du terme “neutralité”, comment l’être ?

  • L’étymologie

Originaire du latin médiéval neutralis, de neuter qui veut dire neutre et du latin médiéval neutralitas.

source: Dictionnaire DIXEL 2011 /  http://www.cnrtl.fr/etymologie/neutralit%C3%A9

  • Les définitions
  1. Caractère, état d’une personne qui reste neutre. Attitude d’une personne qui refuse ou s’abstient de prendre parti dans un débat, un litige.
  2. International: état d’une nation qui ne participe pas à une guerre.

source: dictionnaire DIXEL 2011 / http://www.la-definition.fr/definition/neutralite Lire la suite...

Injustice

Il m’a paru important de choisir ce terme car toutes les personnes ont été au moins une fois dans leur vie touchées par un sentiment d’injustice. Le monde qui nous entoure est également rempli d’injustices et la société a en quelque sorte besoin pour créer une justice et une équité plus grande .

Définitions:

Larousse:

-Caractère de quelqu’un, de quelque chose qui est injuste

-Acte, décision contraire à la justice

Étymologie et histoire:

Ca 1200 « absence de justice, négation de la justice » (Moralia in Job, 341, 33 ds T.-L.); 2. 1559 « acte d’injustice » (Bible. Gérard ds FEW t. 4, p. 698b); 3. 1669 « manque de fondement, caractère injustifié de quelque chose. » (Racine, Britannicus, V, 7); 4. 2e moitié xviie s. « caractère de ce qui est injuste » (Bossuet, Faux honneur et humilité Chrétien. ds Littré). Empr. au lat. injustitia « injustice, rigueur injuste ». Lire la suite...