Tous les articles par Leclerc Vincent

L’éco de la forêt: cette société solidaire

La forêt est aussi étrange que sublime par son modèle de vie et la diversité des individus qui s’y trouvent. C’est elle a qui vu naître la vie, et qui nous permet de la poursuivre en tant que première source mondiale de dioxygène. Elle propose un modèle de société stable, dont les éléments collaborent entre eux plutôt que de se détruire mutuellement. La forêt a également développé la capacité de s’auto-protéger grâce, par exemple, à un phénomène naturel : le mulching forestier. A la lumière de ces éléments, nous pouvons alors nous demander s’il existe une forme de solidarité au sein des fôrets. Nous montrerons donc dans quelle mesure la fôret peut être considérée comme un modèle de société solidaire .

La forêt :  un modèle à suivre …. 

La forêt, grâce à différents systèmes ( comme par exemple la régénération naturelle ou encore en laissant tomber ses graines ), peut s’auto-préserver. En effet, la forêt a su se développer bien avant nous comme par exemple avec les prêles qui ont évolué afin de pouvoir résister au mieux aux intempéries et à leur environnement. De plus, les arbres entre eux peuvent se protéger grâce au mulching forestier qui se fait naturellement avec les feuilles et débris qui tombent des arbres formant un couvre-sol. Cela permet aux arbres d’être nourris et protégés constamment. Ils sont également capables de s’entraider puisque les arbres les plus vieux et les plus grand nourrissent les plus jeunes grâce à une collaboration symbiotique avec des mycorhizes se trouvant au niveau de leurs racines.  Les grands arbres ont donc un rôle maternel puisque ce sont le plus souvent leurs graines qui se développent à leurs pieds. Enfin, la faune et la flore d’une forêt lui permettent de vivre en autarcie et apportent à tous les êtres qui s’y trouvent les ressources nécessaires à leur bon développement et leur survie.

…Mis en danger par l’être humain

De nos jours, la protection des forêts devient un sujet prédominant dans la société. Des décennies d’exploitation humaine ont ravagé un nombre considérable d’hectares de forêts, sans prendre en compte les conséquences dramatiques sur l’environnement. Dès la préhistoire,  les premiers hommes utilisaient le bois comme combustible, outil, ou encore pour se protéger. Avec l’arrivée des progrès et des machines, la puissance destructrice humaine s’est amplifiée, laissant peu de chances aux végétaux. A présent, l’Homme prend peu à peu conscience des dégâts qu’il a pu engendrer à des fins de développement et d’économie et cherche des solutions durables afin de limiter son impact. Des protections de certaines espèces et lieux ont été mises en place et plusieurs associations ont élaboré des projets de reforestation.

Un retour à une société solidaire 

De plus en plus de personnes envisagent un retour à la nature et choisissent de modifier entièrement leur mode de vie pour vivre en autarcie en forêt. Par exemple, Emma Orbach, une femme âgée de 62 ans, vivant depuis 17 ans en forêt, mais ce phénomène touche aussi de plus jeunes générations, comme Alicia, 26 ans. La capacité de la forêt à subvenir aux besoins de ses habitants montre une fois de plus la solidarité dont elle peut faire preuve et est une source d’inspiration pour les générations futures.

Pour conclure , on peut dire que la fôret est un modèle solidaire grâce à ses moyens de protection et de prolifération, mais également grâce à cette solidarité qu’elle met en place pour survire aux différentes épreuves qu’elle doit affronter .

 

 

 

 

 

Une fin théâtrale

Une fin théâtrale…

I) Le théâtre n’est qu’une illusion

Le théâtre a perdu peu a peu son public avec l’arrivée de nouveaux moyens d’interprétation et de visionnage . Le théâtre a quand-même connu son heure de gloire dans les années 1700 à 1800 . Celui-ci se perd et pour cause les générations évoluent, le théâtre attire de moins en moins de public puisqu’en soit le théâtre n’est qu’une illusion du monde réel . L’illusion étant une apparence dépourvue de la réalité, le théâtre ne montre donc pas la société réelle .
Le théâtre perd peu à peu sa prestance puisque de plus en plus de personnes préfèrent rester dans leur canapé à regarder la télévision plutôt que d’aller voir une pièce de théâtre . De plus , pendant une pièce de théâtre, il est impossible de communiquer avec une autre personne ou encore de faire une pause et de partir faire autre chose avant de regarder la suite.
Le décor est lui aussi imaginé, ce qui rend le théâtre différent de la réalité : on reste dans le fictif et non dans le réel. Certes certaines pièces sont faites de sorte à ce qu’elles reflètent la réalité, mais pourquoi aller au théâtre si c’est pour observer ce que l’on vit chaque jour ? De plus, les nouvelles générations sont élevées dans la culture des écrans et des effets spéciaux, ce qui les amène à regarder des films plutôt que d’aller au théâtre . En effet , les salles de théâtre sont réputées pour être bruyantes . De plus comme le pense Rousseau ,le théâtre ne sert qu’à divertir une société en la critiquant elle même, tout en sachant qu’elle sortira de cette salle en reproduisant ce qu’ils viennent de critiquer .
Pour finir sur ce point, il faut rappeler que la publication du paradoxe sur les comédiens de Diderot en 1769 donne implicitement raison à Rousseau en écrivant : « Le citoyen qui se présente à l’entrée de la comédie y laisse tous ses vices pour ne les reprendre qu’en sortant. Là, il est juste, impartial, bon père, bon ami ; et j’ai vu souvent à côté de moi des méchants profondément indignés par des actions qu’ils n’auraient pas manqué de commettre s’ils s’étaient trouvés dans les mêmes circonstances que celles où le poète avait placé le personnage qu’ils abhorraient ». Cette citation démontre que Diderot était du même avis que Rousseau sur certains points.

II) Une activité disparue dans les ménages contemporains

De nombreuses personnes ont un travail à plein temps, une famille, des activités et loisirs personnels . En effet , aller voir une pièce de théâtre prend du temps, les ménages n’ont plus forcément assez de temps pour se permettre de s’y rendre (leur temps est davantage consacré à leur travail, aux activités liées au domicile, etc.).

On peut aussi ajouter que le théâtre a un coût variable et que tout le monde ne peut pas forcément se l’offrir alors que la télé a un coût fixe et peu élevé. Ensuite le théâtre n’est là que pour divertir alors que les nouvelles technologies peuvent aussi nous informer sur ce qui se passe un peu partout . Le théâtre peut aussi avoir d’autres défauts comme par exemple celui de ne pas être parfait : il peut y avoir des oublis de texte , des acteurs malades . Qui voudrait payer pour voir un spectacle et découvrir que l’on ne verra que la doublure du rôle principal ?

De plus ,contrairement à une fête de village ou encore à des soirées en club, le théâtre creuse les catégories sociales puisque nous avons déjà le fossé entre la scène et les spectateurs, mais aussi le fait que les classes sociales se reconnaissent dans les scènes de théâtre et donc cela renforce et appuie sur leurs différences .

III) Pour finir …

Enfin le théâtre n’est qu’une solution pour fuir de la réalité et s’envoler vers l’imaginaire en passant parfois par l’extrême ( racisme , religion …)
Celui-ci peut donc avoir un effet « hypocrite » sur les personnes qui vont au théâtre tout en critiquant ce que les acteurs accentuent de la société et donc d’eux-mêmes.
Tout cela pousse à penser que le théâtre a vécu son temps et laisse apparaître une nouvelle aire .

Un dilemme mortel

Du diagnostic…

C’est l’histoire d’un couple ordinaire, il portait le nom de Heinz . Mais tout a changé le jour où la femme est tombée gravement malade . En effet , il ne lui reste plus beaucoup de temps à vivre . Le seul moyen de la sauver est de lui administrer un médicament qui coûte extrêmement cher. M.Heinz n’en ayant pas les moyens, il décide d’aller voir le pharmacien afin d’essayer de trouver une solution. Une fois sur place , Heinz supplie le pharmacien, mais il refuse malgré tout de lui laisser ce médicament sans argent en retour. Il ne lui reste donc plus que deux issues : laisser sa femme mourir ou voler le médicament . Et vous qu’auriez-vous fait à sa place ? Voler ? Laisser l’être aimé mourir ?

…à la justice

Tout d’abord il faut savoir que tout acte de vol est condamné. En effet, que l’on vole un objet sans valeur ou un objet très précieux le délit reste le même. Selon l’article 311-3, « Le vol est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ». Ici, la vie d’un être humain est en jeu, mais la loi est la même pour tout le monde. Pourquoi Heinz aurait-il le droit de voler sans être jugé ? Aussi légitime que puisse moralement paraître un délit de ce genre, la justice ne peut passer outre. Ainsi, si M. Heinz choisit de dérober ce médicament, il est conscient d’encourir une lourde peine.

Une situation complexe

Le point de vue morale va, dans ce cas, à l’encontre de la loi. Qui pourrait se résoudre à laisser mourir quelqu’un lorsqu’il existe un moyen de le sauver ? Même si un délit a été commis, il devrait exister un moyen d’aider les personnes comme Heinz à sauver sa femme. Pourquoi par exemple une personne célèbre ou riche aurait davantage le droit de survivre? Une vie peut-elle valoir plus qu’une autre ?

Enfin, on peut s’interroger sur le point de vue de la femme de Heinz. Peut-être souhaiterait-elle se laisser mourir pour abréger ses souffrances et éviter la prison à son mari ? Dans ce cas, est-ce vraiment à son mari de choisir à sa place ?

Sa décision est prise

Heinz a fait le choix de sauver sa femme envers et contre tout, et d’assumer les conséquences d’un tel acte. Il fut jugé et condamné pour son crime. Son intention première n’était pourtant que de sauver une vie. Il semblerait donc que la société actuelle fonctionne ainsi : si vous ne faites pas partie d’une « élite », vous ne méritez pas d’être soigné.

Un dilemme mortel

I)Le contexte

C’est l’histoire d’un couple a l’histoire qui été banal ,ils portaient le nom de Heinz . Mais tout a changé le jour ou la femme est tombé gravement malade . En effet , je vous expose donc le dilemme, la femme tombe gravement malade et il ne lui reste plus beaucoup de temps a vivre . Le seul moyen de la sauvé est de lui donné un médicament qui coûte extrêmement chère . M.Heinz ne roule pas sur l’or et décide donc d’aller voir le pharmacien afin de voir si il pourrait trouvé un arrangement avec celui-ci . Une fois sur place , Heinz supplie donc le pharmacien, mais rien a faire le pharmacien refuse de lui laissé ce médicament sans argent en retour . Il ne lui reste donc plus que deux choix possible : Laisser ça femme mourir ou voler le médicamentent . Et vous qu’auriez vous faits à ça place ? Voler ? Laisser la personne que l’on aime mourir ?

II) Point de vue de la justice

Tout d’abord il faut savoir que tout acte de vole est condamné. En effet, que l’on vole un objet sans valeur ou alors un objet très précieux on est jugé . Pourquoi devrions nous faire des exceptions alors que si on vole par exemple une banque on est emprisonné ? On peut comprendre que ce n’est pas pareil puisque la vie de quelqu’un est en jeu . Mais en soit , Heinz a volé donc pourquoi il ne serais pas condamné comme tout le monde ? La loi est la même pour tout le monde . Pourquoi Heinz aurait le droit de volé sans sanction ? Si on commence a donné le droit de vole a certaine personne qui en ont vraiment besoin alors tout le monde trouvera forcement un moyen d’avoir forcément besoin de quelque chose . Si il décide de volé ce médicament il sauvera ça femme mais sera emprisonné la vie peut etre cruelle et les choix difficile mais il faut mieux vivre avec des remords plutôt qu’avec des regrets .

III)Point de vue morale

Le point de vue morale est lui tout autre . Puisqu’on ne peux laissé mourir quelqu’un alors qu’il existe un moyen de le sauver . Même si c’est interdit de volé , il devrais pouvoir y avoir un moyen au moins d’aidé les personnes comme Heinz de sauver ça femme puisque pourquoi par exemple un footballeur ou une personne célèbre aurait plus le droit de survivre plutôt qu’une personne banal ? On peut aussi ce demandé si ce n’est pas de la faute de la société ?

De plus on peut ce demandé le point de vue de la femme de Heinz, peut être qu’elle souhaite ce laissé mourir pour abréger ces souffrances ? Dans ce cas es vraiment a son mari de choisir a ça place ? Ne serait ce pas a elle de choisir si elle souhaite mourir ou vivre ? Puisque d’un point de vue moral , on peut ce demandé si ce n’est pas le destin qui en a décidé ainsi et si cela vaut vraiment le coup de défier le destin . Mais es vraiment normal de laissé mourir quelqu’un juste parce qu’elle n’as pas les moyens d’un autre ?

IV)Le choix final

Vous voulez savoir le choix de Heinz ? Pas de problème , il a décidé de voler le médicament pour sauver ça femme . Il en a donc assumer les conséquences . Il est passé en procès et a été condamné . Oui on peut pensé que cela ne devrait pas etre possible mais la loi est la loi et personne ne peut passé outre la loi sans en subir les conséquences c’est la dure loi de la société actuel serait-elle si vous n’êtes pas riche « vous ne méritez pas de vivre  » ?

PS : Excusez moi pour les fautes d’orthographe mais je n’ai pas eu le temps de les corriger car je voulais que vous procédiez à une relecture avant que je le publie.

La solidarité viens de n’importe où .

Sur cette image on peut voir une poignet de main entre plusieurs personne. Je trouve que cela représente plutôt bien la solidarité . Tout d’abord parce que c’est une poignet de main entre des personnes de genre diffèrent cela montre que nous sommes tous égaux, que unis nous sommes beaucoup plus fort et qu’on peut aller beaucoup plus loin dans la vie .