Tous les articles par Thomas

Quand la technologie se met au service de la musique.

Les imprimantes 3D soufflent un vent d’innovation sur la fabrication d’instruments de musique. Tour d’horizon d’un artisanat inventif, où les Français sont en pointe.

Ce sont des sculptures, imprimées en 3D, autant que des instruments : les guitares électriques d’Odd et de Customuse sont imprimées en Nylon. Le bois est relégué au centre de l’instrument. Leur manche semble flotter au milieu d’un dessin géométrique. Plus saisissants encore sont les violons électriques du studio Monad. Leur géométrie torturée rappelle les croquis futuristes de l’architecte Zaha Hadid. Certains jugeront ces formes superbes, mais au fond, tout cela est accessoire. En musique, le plaisir des yeux s’efface derrière celui des oreilles. Ces instruments-là sonnent-ils mieux qu’un instrument traditionnel ? Cela n’est malheureusement pas le cas. Qu’on se rassure, d’autres instruments imprimés en 3D, certes moins spectaculaires, sonnent de bel et bien des façons.

Le violon 3Dvarius dans les mains de son concepteur, Laurent Bernadac, ingénieur, et musicien médaillé du conservatoire de Toulouse en violon Jazz. THOMAS TETULe violon 3Dvarius dans les mains de son concepteur, Laurent Bernadac, ingénieur, et musicien médaillé du conservatoire de Toulouse en violon Jazz. THOMAS TETU

Je vous laisse une vidéo explicative si le sujet vous intéresse…

 

Démocratiser l’innovation
Doit-on s’attendre à un renouveau de l’artisanat local ? Voire à une relocalisation de la production de certains instruments haut de gamme, aujourd’hui fabriqués en Asie ? Ce qui est certain, c’est que l’impression 3D est en train de démocratiser l’expérimentation. Elle pourrait favoriser l’émergence d’instruments radicaux et disruptifs. Les grandes marques d’instruments, elles aussi, commencent à utiliser ces technologies de prototypage. Exemple : le prestigieux facteur Buffet Crampon a recouru à l’impression 3D pour prototyper la clarinette Cagima, conçue par des chercheurs du LMA et de l’Ircam, et notamment par Alexis Guilloteau Mais pour développer un prototype d’instrument acoustique de A à Z, il n’est plus indispensable d’avoir une forte capacité d’investissement. Pour lancer la fabrication d’une petite série d’instruments, il n’est plus obligatoire d’être à la tête d’une usine. A l’avenir, le succès pourrait dépendre de la qualité des idées plus que de la taille de l’entreprise.

Pour en savoir plus, lien du site source,  ici .

 

Voila une image qui représente mon gout pour la musique, et le monde, ma passion pour la musique fait naître en moi une nécessité de créer de nouvelles musiques. Elle peut aussi inspirer une forme de liberté car c’est un langage universel, tout le monde entend les notes de la même manière, pourtant les sensibilités sont différentes.

Cette image présente l’évolution des générations au fil du temps.  Une guitare assez récente à coté d’un globe ancien, le paradoxe.  La musique évolue et évoluera sans arrêt, c’est une source infinie d’inspiration; selon les cultures  selon les endroits, selon les religions, autant de facteurs qui influent les choix musicaux d’un groupe de personnes. Laissez libre votre imagination, la musique apaise les mœurs .

« La musique savante manque à notre désir »  –  Arthur Rimbaud

Merci de m’avoir lu.

BODET Thomas

Le Red Tattler, premier train 100% solaire !

La cité balnéaire de Byron Bay, située à 600 kilomètres au nord de Sydney, possède depuis décembre 2017 un train électrique fonctionnant entièrement à l’énergie solaire.

Il parcourt seize fois par jour, en sept minutes, un trajet de trois kilomètres. Chacun peut y monter pour l’équivalent de 2 euros, tous les jours de la semaine.

Train solaire en gare, vue du dessus

Continuer la lecture de Le Red Tattler, premier train 100% solaire !

Les fermes verticales, le futur de l’alimentation urbaine ?

Présentation

Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, la production alimentaire devra augmenter de 70 % afin de nourrir toutes les bouches supplémentaires en 2050. Les citadins ont par ailleurs de plus en plus le souci en matière de consommation de produits locaux, frais et sains. Dans ce contexte global, le développement de l’agriculture urbaine – c’est-à-dire de surfaces cultivables, non conventionnelles, directement en ville – et notamment celui des fermes verticales prend tout son sens.

Lien vers cet article

 

Continuer la lecture de Les fermes verticales, le futur de l’alimentation urbaine ?