Tous les articles par 19-20 AP MIGADEL

Comment la créativité alimente le processus d’innovation ?

Quelle est la différence entre la créativité et l’innovation ?L’innovation et la créativité sont souvent utilisées de manière interchangeable. Cependant, ce sont les organisations ou les grandes firmes trans-nationales qui peuvent faire la différence entre les deux et comprendre réellement leur fonctionnement.

On décrit la créativité comme une idée nouvelle et utile, et l’innovation comme le processus qui fait de cette idée une réalité sur un marché qui la valorise. Comment les nouvelles idées sont générées, partagées et acceptées pour créer des innovations réussies ?

Les quatre étapes de l’innovation sont :
1 : Une personne utilise ce qu’elle sait pour générer des idées.
2 : Ces idées sont partagées avec d’autres.
3 : D’autres déterminent si les nouvelles idées sont « nouvelles » et utiles.
4 : Si les idées sont utiles, l’équipe les concrétise ensemble sous la forme de nouveaux produits physiques ou de nouvelles façons de faire.

Encourager l’innovation
Comment nous pouvons encourager la créativité individuelle en utilisant quatre processus de création de sens ? La préparation (la collecte d’informations), l’incubation (informations intégrées dans ce que nous savons), l’intuition (reconnaître de nouvelles façons d’utiliser les informations) et la vérification (évaluer et développer une idée créative) sont les réponses clés. Ces solutions peuvent être aussi appliquées à l’innovation de groupe.

Sur la base de ce processus, l’innovation nécessite une réflexion à la fois individuelle et collaborative pour réussir.  L’environnement et l’espace fournis doivent refléter ce type de travail pour récolter les pensées créatives et catalyser l’innovation. Si les espaces de collaboration sont importants pour le partage des connaissances, un bureau doit offrir une variété d’espaces qui peuvent favoriser différentes étapes du processus.

Économie et innovation : les enjeux

Il s’agit de l’article de David Encaoua, Dominique Foray, Armand Hatuhuel et de Jacques Mairesse à propos des travaux du programme du CNRS. Ce programme a permis de stimuler les recherches sur l’innovation en France. L’objectif de ce programme est d’analyser la nature de l’innovation et ses effets sur les performances économiques et sociales.

Les économistes mettent en avant différentes représentations de l’innovation comme la représentation macroéconomique et microéconomique. Ils mettent aussi en avant les questions qui traitent de la recherche, le croissance et l’emploi en lien avec l’innovation. Les économistes parlent aussi de la gestion de l’innovation ainsi que la théorie de la firme innovante. Pour cela, ils font une relecture de la notion d’innovation avec ses variétés notamment dans le monde de l’entreprise avec les interrelations entre les innovations.

De plus, le sujet de l’économie et de la sociologie de la Science est traité ainsi que les politiques publiques en faveur de l’innovation.

 

https://www.cairn.info/revue-d-economie-politique-2004-2-page-133.htm#

Seine et Marne, cinq innovations retenues.

L’innovation est présente en Seine et Marne à travers différents domaines  tel que la botanique, le sport et la détente. En effet, un hammam est enfin accessible pour les personnes à mobilité réduite, c’est le projet Abdelkader Tadjet. De plus, pour les sportives, les créateurs de textiles sportifs ont mis au point des soutiens-gorges adaptés aux différentes morphologies. La ville compte aussi d’autres innovations plus incroyables les unes que les autres.

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/melun-77000/seine-et-marne-cinq-innovations-recompensees-27-03-2017-6800310.php