Tous les articles par archive archive

Plus d’un tiers des jeunes investis dans le bénévolat

Les 18-30 ans ont tendance à bouder les urnes et les partis politiques traditionnels, mais ils sont de plus en plus nombreux à s’impliquer dans la vie de la cité.

C’est ce que montre un baromètre commandé par le ministère de la jeunesse et publié mardi 18 octobre.

Delphine Minaud, 22 ans, est étudiante en sciences politiques et ambassadrice de l’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev), un réseau d’étudiants qui intervient dans des quartiers populaires et qui vient de passer le cap du million d’heures de bénévolat annuel. Elle a effectué l’an dernier un service civique volontaire de 9 mois auprès de jeunes en difficulté dans un collège de ZEP de Bordeaux, où elle a animé des ateliers et des débats pour lutter contre les discriminations.

Voir le site ci-dessous:

https://www.la-croix.com/France/Plus-tiers-jeunes-sinvestissent-dans-benevolat-2016-10-18-1200797031

L’influence des pairs et médias sur les jeunes

Au risque de tomber dans des lieux communs, l’adolescent est soumis à une très forte influence de ses pairs et des médias. Cet a priori, aussi vrai soit-il, mérite toutefois d’être replacé dans son contexte, car tout cela débute bien avant l’adolescence : il existe, dès la maternelle, une attirance pour certains produits par pur conformisme.

http://www.reseau-canope.fr/docsciences/Adolescence-sous-influence.html

Les jeunes plus aptes au volontariat par « Chantiers jeunesse »

Depuis 1980, Chantiers jeunesse invite les jeunes canadiens et d’ailleurs à s’engager avec le monde en participant à des projets de volontariat nationaux ou internationaux. Chantiers jeunesse, c’est une communauté rassemblée autour d’un OBNL visant à la fois le développement personnel des jeunes et l’amélioration du milieu de vie des communautés locales canadiennes et étrangères. La communauté des chantiers est fondée sur le respect des différences, le partage interculturel, la solidarité et l’engagement.

Cet organisme, à but non lucratif permet le plus souvent d’aider la population présente sur le lieu du chantier. C’est accessible à tous et ne nécessite pas d’expérience! Prêt ! A vos marteaux!

https://www.cj.qc.ca/

Pour qui et pourquoi les jeunes votent-ils en politique ?

Le magazine i-D est parti aux quatre coins de la France pour questionner les premiers concernés par l’avenir de leur pays : les jeunes. À quoi sert la politique ? A-t-elle un écho, une résonance quelconque pour vous ? 24 jeunes répondent lors d’interviews.

Leurs témoignages ici :

https://i-d.vice.com/fr/article/kzwa7y/pour-qui-et-pourquoi-ils-votent

Privés de jeunesse

Les oubliés, un film de Martin Zandvliet

Comment les jeunes soldats allemands ont-ils pu vivre la fin de la Seconde Guerre Mondiale ? Certains, faits prisonniers, ont été privés de leur jeunesse pour travailler de force au péril de leur vie.  Ont-ils réussi à garder l’espoir ?

Synopsis :

1945 – Danemark.

Fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Plusieurs soldats allemands, à peine sortis de l’adolescence, sont faits prisonniers par l’armée danoise et envoyés en première ligne pour désamorcer les mines enfouies le long de la côte. Pour eux, la guerre est loin d’être terminée. Inspiré de faits réels, Les Oubliés raconte cet épisode tragique de l’Histoire.

Voir plus :

http://eduscol.education.fr/pjrl/films/2016-2017/doc-pedagogiques/bac_les-oublies_dossier-pedagogique.pdf

Les loisirs des jeunes

Que font les jeunes en dehors des cours ? Leurs activités sont-elles liées avec la scolarité ? Les statistiques montrent que les jeunes ont beaucoup d’activités extra-scolaires variées (lecture, sport, musique…), celles-ci étant pratiquées à des degrés différents en fonction de chaque jeune (âge, sexe, temps disponible…).

Un livre de Christine Chambaz (Insee), propose une étude sur les jeunes en dehors du lycée et du collège.

Voir plus :

http://www.persee.fr/doc/estat_0336-1454_1996_num_293_1_6050

Le sport et la vie étudiante

85% des étudiants affirment avoir au moins une pratique physique régulière, non par obligation, mais par plaisir. L’université peut aider à cette pratique, en effet elle propose des activités très variées et les coûts sont faibles.

En février dernier à l’université Toulouse III – Paul Sabatier lançait une enquête sur les pratiques sportives des étudiant(es) afin de faire le point sur les besoins et sur les attentes des usagers en matière de sport.

http://www.univ-tlse3.fr/medias/fichier/restitution-sport_1465897792938-pdf?INLINE=FALSE

La grande histoire d’amour de la jeunesse et de la nuit !

On constate un vide d’information sociologique sur le monde de la nuit. Il semble intéressant d’étudier un groupe d’individus particulièrement actifs sur cette scène. Les jeunes ! La nuit représente pour les jeunes un espace de liberté, de rencontres et de découvertes. Un monde, où toutes les transgressions et toutes les folies sont permises. Un univers utopiste, vide de loi et de conséquences.

Pour plus d’info :

https://lejournal.cnrs.fr/articles/les-chercheurs-de-la-nuit

 

Le volontariat qui aide les jeunes

Ce site propose aux jeunes des projets de volontariat qui peuvent aider les jeunes en situation de crise ou qui se cherchent.

C’est pourquoi le SVI se préoccupe de plus en plus de publics dits « spécifiques », c’est-à-dire rencontrant des difficultés qui nécessite NÉCESSITANT une approche ou un encadrement professionnel particulier (jeunes placés en Institution Publique de Protection de la Jeunesse, jeunes sans domicile fixe, usagers de drogues…) ET PROPOSE ainsi qu’ une information adaptée (ex : jeunes vivant dans des squats) et un soutien financier.

Lien du site : http://www.servicevolontaire.fr/index.php?menu_selected=48&sub_menu_selected=1004&language=FR

Nouveau site: https://www.servicevolontaire.org/mission-volontariat/fr/

Pourquoi aime-t-on autant les films d’horreur?

Les jeunes aiment aller dans les salles de cinéma pour se divertir mais pas seulement …

Qu’apportent les films d’horreur aux jeunes ? Que cherchent-ils à travers ces films ?

Annabelle Laurent, journaliste du magazine « 20 minutes« , nous explique l’addiction de la jeunesse aux sensations de souffrance, de jouissance, de violence … des films d’horreur.

Plus d’info :

http://www.20minutes.fr/cinema/1033800-20121031-pourquoi-aime-t-on-autant-films-horreur

Comment les jeunes vivent-ils leur sexualité au 21e siècle ?

Pris entre l’angoisse de performance, de maladies, du célibat et les sentiments amoureux, ils ont à la fois peu et tout à apprendre. Comment vivent-ils leur sexualité à l’air du 2.0 ? Quel est le rôle des parents ?

Les jeunes confondent-ils sexe et sentiment amoureux? Ne sont-ils pas inconscientS des risques qu’ils prennent au niveau des maladies sexuellementS transmissibles et des enjeux sentimentaUXle que peut créer une mise en couple.

Nous allons essayéER de nous interrogERé sur toutes ces questions à l’aide de Thérèse Hargot, philosophe et sexologue qui va essayer de nous éclairer sur toutes ces questions existentielles.

http://www.lalibre.be/lifestyle/love-sex/comment-les-jeunes-vivent-ils-leur-sexualite-au-21e-siecle-56e8133f35702a22d5665cba

Un toit pour les jeunes migrants de Brest

Les bénévoles du collectif brestois « Zéro personne à la rue » ont eu l’idée d’ouvrir les portes d’une ancienne maison de cheminots à des mineurs isolés tous âgés de 15 à 17 ans. Ils ont traversés l’océan par bateaux dans des conditions inhumaines… Ils sont sans papiers ou avec des papiers non valable pour la France. Le collectif est donc là  pour les aider, là ou le système français ferme complétement les yeux et les laisse livrés  à eux-mêmes, privés de leurs droits fondamentaux.

Pour plus d’informations je vous invite à lire l’article du Parisien écrit par Nora Moreau Le 28 novembre 2017.
http://www.leparisien.fr/societe/migrants-un-toit-pour-les-mineurs-isoles-a-brest-28-11-2017-7419393.php

Pour ma part je trouve que c’est une très belle initiative du collectif « Zéro personne à la rue », de plus je penses que cet article nous montre la chance que nous – jeunes occidentaux – avons de ne pas avoir à fuir notre pays.

 

Le foyer familial, un choix par défaut pour les jeunes ?

Un défi de taille se présente à tous les jeunes occidentaux, cohabiter avec ses parents à plus de 20 ans. De plus en plus de jeunes sont contraint de rester vivre chez leurs parents même une fois qu’ils ont trouvé un travail. L’indépendance prend alors des allures de rêve ou de parcours du combattant.

pour plus d’info :

https://www.vice.com/fr/article/bnqejv/les-francais-qui-vivent-toujours-chez-leurs-parents 

La jeunesse en quête de spiritualité menace les traditions amazoniennes

Les jeunes occidentaux d’aujourd’hui en quête d’expériences nouvelles, mettent en péril des traditions millénaires. L’ayahuasca se présente à eux comme une nouvelle drogue spirituelle. Une alternative au monde d’aujourd’hui, pourtant il semble que cette nouvelle lubie s’inscrit parfaitement dans un monde où tout s’achète et tout s’exploite. La hausse de la demande a dénaturé le mode de production et de consommation de cette plante médicinale aux multiples vertus.

pour plus d’info :

https://motherboard.vice.com/fr/article/4xn3k9/les-jeunes-en-qute-de-spiritualit-menacent-lexistence-mme-de-layahuasca

 

Obésité infantile : l’OMS alerte sur les dangers de la publicité intensive

Aujourd’hui, nous allons discuter d’un problème mondial, la malbouffe chez les jeunes, ça ne peut plus durer, la malbouffe où Junk-food fait maintenant partie de l’alimentation de nos enfants, est-ce normale ? Oui les produits sont sucrés, ont bon goût, apportent une sensation de bien-être, mais l’inconvénient c’est le côté nutritif qui reste inconnu au bataillon dans cette guerre du profit et de la production de masse. Il faut rétablir une stratégie cohérente pour que nos enfants puissent recevoir une alimentation saine das le respect de la nature…

http://www.doctissimo.fr/nutrition/news/obesite-infantile-l-oms-alerte-sur-les-dangers-de-la-publicite-intensive

Les 12 recommandations :

https://fr.scribd.com/document/47462224/201101-OMS-Recommandations-Aliments-Enfants